Voyage  Evasion  Découverte 

                                                                                                                                                   By Steph

BLOG POUR LES AMOUREUX DES VOYAGES

Voyage Evasion Decouverte
Facebook

        ——————————————————————————————————————————————————————————————————————————

        Auckland  -  Rotorua  -  Wellington  -  Coast Road  -  Punakaiki  -  Westland National Park

Queenstown  -  Milford Sound  -  Dunedin  -  Moeraki Boulders  -  Christchurch

NOUVELLE-ZÉLANDE



















Au bout du monde…


Trait d’union entre le Pacifique et l’Antarctique, la Nouvelle-Zélande a tout du jardin d’Eden…

Avec des paysages aussi immaculés qu’aux premiers jours, ce petit pays bénéficie également d’une culture unique au monde, mélange de traditions maories et de l’héritage des premiers pionniers anglophones. 

Avec ses paysages incomparables, ses forêts grandioses, ses régions volcaniques et ses fjords majestueux, ce pays est un paradis sauvage pour les amateurs d’expériences intenses, riches et variées. 


L'histoire de ce pays est l'une des plus courtes du monde, car il s'agit d'un des derniers territoires découverts par l'Homme : en effet les Maoris y sont arrivés entre 1050 et 1300, tandis que les Européens y débarquèrent en 1642. De 1788 à 1840, les îles de Nouvelle-Zélande font officiellement partie de la Nouvelle-Galles-du-Sud, le territoire devient par la suite une colonie britannique à part entière le 6 février 1840. 

La Nouvelle-Zélande est constituée de deux îles principales, l’île Nord et l’île Sud et de nombreuses îles beaucoup plus petites, environ 600. 


Après avoir quitté la Nouvelle-Calédonie, nous sommes arrivés sur les terres des kiwis. 

Cette terre volcanique des grands espaces où la nature est encore préservée est un vrai mythe… 

C’est quand même le pays du Seigneur des Anneaux et des Hobbits !   :-)


Auckland

 

C’est la ville la plus peuplée de Nouvelle-Zélande mais ce n’est pas la capitale. Située sur l'île du Nord, c'est la plus grande zone urbaine du pays, et à elle seule, représente plus d'un quart de la population du pays.


















Cette ville est le véritable poumon économique du pays et attire de nombreux étrangers d’Asie et d’Europe ayant pour but de vivre en Nouvelle-Zélande. Coupée en deux par Queen street, le quartier de Central Business District est le plus central d’Auckland. C’est un grand centre d’affaire avec ses buildings de bureaux, ses banques mais c’est aussi le plus animé avec ses hôtels, ses restaurants, ses bars et ses commerces. Pas loin, se trouve la Sky Tower, la tour emblématique de la ville. Faite de 15 000 m³ de béton et de 3 000 tonnes d’acier, cette tour culmine à 328 mètres de hauteur et en son sommet, une plateforme d’observation vous offre une vue imprenable à 360° sur Auckland et ses alentours. Pour les amateurs de sensations fortes, vous avez deux attractions. Le Sky Walk qui consiste à marcher, à l’extérieur de la tour et d’y faire le tour et le Sky Jump qui comme son nom l’indique consiste à s’élancer du sommet de la tour pour un saut à l’élastique inoubliable !




















Je vous recommande aussi le quartier de Viaduct Harbour, idéal pour boire 

un verre ou se restaurer durant la journée mais aussi en soirée. 

Ce quartier, situé à l’Ouest du Central Business District, est l’un des quartiers 

les plus agréables de la ville. Son front de mer, piéton, est bordé par de 

nombreux cafés et restaurants très sympa offrant de très belles terrasses 

avec une vue agréable sur les bateaux du port de plaisance.




Après avoir louer notre voiture, nous avons quitté cette belle ville pour commencer notre road trip en direction de Rotorua. 


Rotorua


Située à 2h40 de route, elle est réputée pour ses villages Maoris qui l’entourent et son parc naturel de Wai-O-Tapu, le plus célèbre des sites géothermiques de Nouvelle-Zélande. C’est un panel de paysages extraordinaires avec des geysers, des bassins bouillonnants aux couleurs étonnantes et des lacs fumants, façonnés par la géologie unique de ce coin de Nouvelle-Zélande ! 

Les activités à Rotorua sont nombreuses et diversifiées et il y en a pour tous les goûts. En effet, compte tenu du relief de la région, des lacs, et des nombreux parcs naturels, on pourra aussi bien aller se balader à pied qu'en VTT, se relaxer dans des sources naturelles d'eau chaude ou dans un spa, taquiner la truite au bord d'un lac, s'adonner au golf ou encore s'immerger dans la culture maorie pour comprendre l'histoire du pays... sans oublier toutes les activités liées à la géothermie !










Government Gardens  -  Musée Rotorua Te Whare Taonga o Te Arawa

Ce splendide ancien centre thermal de style Tudor construit en 1908 a été reconverti en musée. 










Village maori de Ohinemutu

La culture maorie est omniprésente en Nouvelle-Zélande et plus particulièrement sur l’île du Nord. Elle fait partie intégrante de la vie des         “kiwis“. Les maoris représentent 14 % de la population néo-zélandaise.


Le grand lac de Rotorua peut être parcouru par la route, le tour entier faisant 41 km. Le lac est le lieu de vie de magnifiques cygnes noirs. Au centre du lac se trouve l'île de Mokoia qui est à l'origine un volcan. Un tour de bateau peut être effectué à bord du magnifique "Lakeland Queen" au départ de Rotorua. Il s'agit d'un bateau à vapeur restauré. Emprunter la petite route du Nord permet d'admirer au plus près le lac. Les sources d'eau chaude autour du lac sont nombreuses.










À une trentaine de kilomètres au Sud, se trouve le parc naturel de Wai-O-Tapu. C’est un peu comme le parc national de Yellowstone aux États Unis mais en plus petit.  

Les paysages que nous avons traversés étaient superbes et très variés. 



















Parc naturel de Wai-O-Tapu

Wai-O-Tapu signifie "Eaux Sacrées“. Il s’agit d’une zone géothermique où la croûte terrestre est tellement mince que l’on peut observer les effets de l’intense chaleur du manteau terrestre sur l’environnement en surface ! En effet, alors que l’épaisseur moyenne de la croûte terrestre est habituellement de 30 à 40 km, la couche ne mesure ici que 8 kilomètres ! En conséquence, la chaleur du magma que l’on trouve d’habitude en profondeur est très proche de la surface.


















Une randonnée très bien balisée permet d'observer au plus près les activités géothermiques. On y découvre des piscines d'eau et de boue chaudes et froides. À faire impérativement par beau temps, car le soleil révèle les couleurs éclatantes de certaines mares qui sont parfois jaune, orange, vert ou bleu. Un site à ne pas manquer ! 25 curiosités sont à découvrir et sont accessibles grâce aux 3 km de sentier à parcourir en environ 1h30. Parmi les curiosités à ne pas manquer, il y a Artist's Palette (Palette de l'Artiste) pour ses différentes couleurs, The Champagne Pools (La Piscine de Champagne) avec ses bords orangés, Devil's Bath (Bain du Diable) et sa couleur vert/jaune fluo, et Ngakoro Lake dont la couleur verte est due à l'arsenic.


Deux autres sites sont à voir et sont inclus dans le billet d'entrée principal de Wai-O-Tapu. On peut les rejoindre à pied ou en voiture.




Lady Knox Geyser se trouve à 1,2 km du site principal et n'est visible que le matin à 10h15, 

car il s'agit d'un geyser dont l'éruption est provoquée par de la lessive ; le geyser se met alors 

à cracher de l'eau à 20 m de haut durant plusieurs dizaines de minutes. Le site est libre d'accès 

durant le reste de la journée.

Quelle Idée ! Pourquoi mettent-ils de la lessive ? 

Autrefois une prison se tenait à l’emplacement du site, un jour un des prisonniers fit tomber 

un savon et la réaction chimique provoqua un geyser…







Mud Pool (Piscine de Boue) se trouve à 1,5 km du site principal. Il s'agit d'un étang 

de boue assez impressionnant où de grosses bulles de boue éclatent à la surface. 

Ça pue, ça bouillonne et ça gicle, un vrai chaudron de sorcière… 



Waimangu Volcanic Valley


Waimangu Volcanic Valley est une magnifique réserve où l'on peut observer l'incommensurable force de la nature. Ici, de récentes éruptions volcaniques ont eu lieu durant le dernier siècle, dont la grande éruption du Mont Tarawera en 1886. Le site, tout en longueur, est notamment composé d'une forêt indigène de toute beauté ! Un itinéraire de 4 km en aller simple, presque en constante descente, est proposé jusqu'au lac de Rotomahana. 

















Parmi les lieux à ne pas manquer, il y a Cathedral Rocks (Rochers de la Cathédrale) avec ses rochers fumants, Frying Pan Lake, un lac fumant de 55°C, Inferno Crater (Cratère de l'Enfer) pour son eau de couleur bleu turquoise, Birds Nest Terrace et Warbrick Terrace pour leurs formations étranges. Depuis les bords du lac de Rotomahana, on aperçoit le Mont Tarawera, un volcan actif situé de l'autre côté du lac. Une option payante propose de faire un tour en bateau pour observer d'autres activités volcaniques situées sur les bords du lac.


Le Lac Rotomahana

Situé au centre de l’île Nord de la Nouvelle-Zélande, le lac Rotomahana possède une superficie de 8km² avec une profondeur maximale de 112,4m. Il est situé à une vingtaine de kilomètres de Rotorua, au pied du volcan Tarawera. La géographie du lac a été fortement altéré lors d’une forte éruption du Tarawera en 1886. Le volcan, ainsi que le lac se situe dans la caldera d’Okataina. 

Nous avons opté pour un petit tour en bateau pour découvrir ce superbe lac. Le long des rives ça fume, ça crépite et ça bout. 














En 1886 le Tarawa rentra en éruption tuant moins de 150 personnes. Ceci entraîna la destruction d’une des merveilles de la Nouvelle-Zélande, les Pink and White Terraces. L’eau chaude contenant de grandes quantités de bicarbonate de calcium a précipité le carbonate de calcium, laissant de grosses couches blanches de calcaire et de travertin sur les collines, formant des étangs et des terrasses naturels. Les terrasses dites blanches furent les plus grandes et considérées plus belles que les terrasses roses, où on pouvait nager. Elles furent considérées par certains la huitième merveille du monde et furent l’attraction touristique principale du pays.







Dessin des Pink and White Terraces

Après deux jours de visite de la région de Rotura, nous sommes partis en direction du lac Taupo. C’est le plus grand lac d’eau douce de la Nouvelle-Zélande et certainement l’un des plus beaux, il couvre une superficie de 619 km². Situé au centre de l’île du Nord, le lac Taupo, doit sa création à une grosse éruption volcanique remontant à près de deux millénaires. Connu pour sa beauté naturelle et ses superbes chutes d’eau, ce lac est un terrain de jeu idéal pour les activités nautiques en tout genre comme la voile et le canoë kayak. C’est aussi un petit paradis pour la randonnée ou encore le VTT, est surtout un lieu réputé pour la pêche. Il abrite d’ailleurs le plus grand bassin naturel de pêche à la truite au monde.






Nuit à Napier


Nous reprenons la route plus au Sud pour Wellington afin de prendre le ferry pour arriver dans la ville de Picton sur l’île Sud de la Nouvelle-Zélande. 


Wellington


La capitale de la Nouvelle-Zélande, est située à proximité du point le plus méridional de l'île du Nord, sur les rives du détroit de Cook. Il s'agit d'une ville très dense qui comprend une promenade au bord de l'eau, des plages de sable, un port en exploitation et des maisons en bois colorées sur les collines environnantes. Le célèbre tramway de Wellington part de Lambton Quay pour rejoindre les jardins botaniques. Les vents violents dans le détroit de Cook lui donnent le surnom de "Windy Wellington" (Wellington la venteuse).

C’est du port que l’on peut prendre un ferry pour se rendre sur l’île Sud. 


À savoir : Nous avons dû abandonner notre voiture de location à Wellington pour pouvoir prendre le ferry. En effet, certains loueurs ne veulent pas que leurs voitures passent d’une île à l’autre. Ce qui a été notre cas…  Alors renseignez-vous bien avant de faire le contrat. 


Lien pour un loueur qui accepte le passage du véhicule sur les deux îles. 


La traversée des 90 km, qui séparent les deux îles dans le détroit de Cook, dure environ 3h15. Considérée comme l’une des traversées maritimes les plus spectaculaires au monde, elle permet d’allier l’utile à l’agréable et de découvrir de merveilleux paysages. Interislander et Bluebrige sont les deux compagnies maritimes opérant sur les eaux du détroit. Chacune d’entre elles transporte passagers et véhicules. Attention à bien anticiper cette traversée. Durant la haute saison, les ferries sont pris d’assaut, il n’est donc pas garanti de trouver une place si vous n’achetez pas votre billet à l’avance.

Arrivée à Picton, nous avons relouer une voiture et nous sommes partis à Blenheim pour y passer la soirée et la nuit. 


Le lendemain nous avons pris la route sur 356 km en traversant l’île Sud d’Est en Ouest, pour atteindre Greymouth. Nous sommes passés par Charleston puis Punakaiki par la Coast Road. 


Coast Road


La route est superbe et les paysages grandioses. Plusieurs points d’arrêts vous donnent la possibilité de faire des poses photos le long de belles plages de sable beige. 

















Punakaiki


À Punakaiki face à la mer de Tasman se trouvent des formations géologiques étonnantes. C’est tout simplement superbe. Le littoral revêt l’extraordinaire apparence d’une série de millefeuilles pétrifiés. Des couches successives de calcaire érodé ont fini par former ces “Pancake Rocks“. 

















C’est une balade à ne pas manquer, la pause parfaite pour vous dégourdir les jambes après quelques heures de voiture.


Nuit à Greymouth


À environ 200 km plus au Sud se trouve le Westland National Park de Tai Poutini. 


Westland National Park


C’est un des quatre parcs du Te Wahipounamu inscrits à l'Unesco. De superbes paysages de montagnes et glaciers comme Franz Josef et Fox Glacier et des possibilités de randonnée ou d'activités sport‑nature. Il y a plus de 60 glaciers dans le parc. Deux d'entre eux le Fox et le Franz Josef sont les seuls glaciers au monde qui s’écoule vers des forêts subtropicales. Le glacier Franz Josef a un espace skiable à haute altitude de 

20 km² et le Fox glacier a 32 km² de zones skiables. Également, à sa périphérie, quelques villes minières du temps de la ruée vers l'or.


















Malheureusement, comme la plupart des glaciers de la planète, ils fondent inexorablement. La balade du glacier Franz Josef dure environ 1h30 aller/retour et celle du glacier Fox dure environ 1h aller/retour. 


La légende Maori raconte qu’une jeune fille nommée Hinehukatere qui adorait la montagne, encouraga son petit ami Tawe, à grimper avec elle. Malheureusement il glissa, tomba, et mourut. Les larmes de chagrin d'Hinehukatere formèrent les glaciers. La région est connue sous le nom de Ka Roimata o Hinehukatere, les larmes de la fille de l'avalanche.


Après ces deux belles petites randonnées au royaume des glaciers, nous avons repris la voiture pour nous diriger vers Queenstown.

Nous longeons la mer sur plusieurs kilomètres avec ses plages sauvages et des points de vue exceptionnels, avant de re rentrer dans les terres pour découvrir des rivières et des lacs superbes. 


 






Wait Beach









Knights Point









Lac Hawea









Crow Range Road

Soirée et nuit à Queenstown


Queenstown :                                                                                                                                         Ville coup de cœur


La ville de Queenstown est construite autour d'une anse sur le lac Wakatipu, un long lac mince formé comme un boulon d’où l’on a de spectaculaires vues sur les montagnes voisines. 

Cette charmante petite ville a été notre coup de cœur… Si je devais choisir de vivre en Nouvelle-Zélande et bien ce serait ici et en voilà les raisons ; Déjà la région est splendide, la ville d’une taille humaine est très agréable à vivre et Queenstown est réputée pour être une des capitales de la gastronomie en Nouvelle-Zélande. La ville se situe également à proximité d'une région viticole. Le cépage le plus répandu est le Pinot noir. Mais elle est aussi le paradis des sportifs et est surtout connue des amateurs de sensations fortes comme le saut à l'élastique, le rafting, le hors-bord, le parapente, le parachute et beaucoup d’autres disciplines.  Et si les sports extrêmes ne sont pas votre fort, de nombreuses options plus calmes sont à votre disposition. Alors pourquoi ne pas emprunter l'un des nombreux sentiers de randonnées pédestres, faire de l’équitation, des randonnées en VTT ou opter pour une visite touristique ou encore vous faire plaisir avec un soin thermal. Et durant la saison hivernale, de nombreux skieurs viennent glisser sur les Remarkables, montagnes situées non loin de la ville. 

En fait, ici c’est La Mecque des sports…


















Les autres activités sont de monter par la télécabine jusqu’au Skyline, un fantastique point d’observation à 790 m d’altitude vous offrant une vue exceptionnelle sur la ville, le lac et toutes les montagnes avoisinantes. Ou encore, le TSS Earnslaw, bateau à vapeur datant de 1912, qui permet de faire des croisières sur le lac Wakatipu. 


















Nous avons sillonné les eaux du lac pendant une heure et demie. Sur le bateau, vous pouvez circuler sur la passerelle, admirer les photos d'époque sur le pont intérieur et visiter la salle des machines. L’équipage alimente la cheminée avec une tonne de charbon toutes les heures. On peut apercevoir ce vénérable bateau à vapeur dans Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal.


La légende Maori raconte que pour libérer sa promise, un guerrier Maori mit le feu à un géant durant son sommeil. L'incendie fit fondre la neige des montagnes et donna naissance au lac. Aujourd'hui encore, le niveau de l'eau varie de 20 cm à intervalle régulier, suivant les battements du cœur du géant.


Après deux jours de pur bonheur, nous avons quitté cet endroit magique pour aller à Milford Sound. Étape incontournable pour admirer les superbes fjords du même nom. 


Milford Sound


Ces fjords ont été sculpté par les glaciers pendant l'ère glaciaire. Le Milford Sound est à couper le souffle, et ce quelles que soient les conditions météorologiques. Il s'avance d'une quinzaine de kilomètres dans les terres, au cœur des Alpes du Sud.

Les parois des montagnes qui l'encadrent atteignent par endroits plus de 1 200 mètres de dénivelé et culminent à 1 692 mètres d'altitude au Mitre Peak, 1 517 m à The Elephant et 1 302 m à Lion Mountain. La profondeur maximale du fjord dépasse quant à elle les 400 mètres. Certaines cascades chutent sur plus de 1 000 mètres et lorsqu'il pleut au Milford Sound, et cela se produit souvent, ces cascades semblent se multiplier, offrant un spectacle de toute beauté. 










La route qui traverse le Fjordland National Park est tout simplement grandiose. 


















Milford Sound mérite bien son titre de lieu le plus incontournable de Nouvelle-Zélande. Cette expérience est à faire absolument, même si nous avons eu la malchance d’avoir un ciel très couvert, la contemplation de ces fjords est exceptionnelle. Les paysages y sont splendides et réellement bluffants. 

En milieu d’après-midi nous sommes partis à Dunedin passer la soirée et la nuit. 


Dunedin


C’est une ville très dynamique car elle foisonne d'étudiants venant de l'université d'Otago, la plus vieille université de Nouvelle-Zélande et la deuxième université de l'île du Sud, après celle de Christchurch. Son centre-ville comporte de nombreux magasins et restaurants qui longent George Street, l'artère principale.

On peut y apercevoir des églises empreintes du style victorien, telle la Knox Church ou bien plus loin, la First Church, plus grande mais aussi plus ancienne. À noter aussi la surprenante gare de Dunedin qui impressionne de par son originalité architecturale. 











Après une visite de la ville dans la matinée, nous sommes repartis sous un ciel gris en direction du Nord vers Christchurch avec un petit arrêt aux Moeraki Boulders. 


Moeraki Boulders


Ce sont des rochers sphériques exceptionnellement grands situés le long d'un tronçon de la Koekohe Beach dans la baie d'Otago, entre Moeraki et Hampden.

Les blocs les plus imposants pèsent plusieurs tonnes et vont jusqu'à trois mètres de diamètre. Une érosion de 60 millions d'années dans le sable des falaises côtières aurait donné cette forme sphérique étrange. Ils se seraient formés à partir des sédiments du fond marin pendant le Paléocène précoce. Il s'agirait de dépôts de calcites autour de noyaux de boue fossilisés. 










Christchurch


Nous sommes arrivés comme des fleurs en fin d’après-midi à Christchurch mais nous avions complètement oublié que fin février, donc deux mois avant notre arrivée, il y avait eu un effroyable tremblement de terre d’une magnitude de 6,3 sur l'échelle de Richter et que la ville avait subi des dégâts majeurs. Presque tout était fermé. Les hôtels avaient été pris d’assaut par les équipes de consolidation et de reconstruction. Après deux heures de recherche, nous avons trouvé la dernière chambre libre dans un motel en dehors de la ville. 

Ouf, la nuit tombait et nous commencions à nous inquiéter… 

Le lendemain avant de quitter la ville nous avons fait un tour autour de Christchurch. C’était vraiment désolant de voir une si jolie ville autant endommagée. Les habitants ont dû vivre des minutes effroyables. Un vrai cauchemar !









Parmi les bâtiments ayant subi le plus de dégâts, la cathédrale a vu sa flèche s'effondrer à moitié, une école s'est effondrée et l'immeuble de la télévision locale Canterbury Television s'est entièrement affaissé. Un tiers des bâtiments du centre-ville seront démolis s'ils ne l'ont pas déjà été par le séisme soit environ 755 bâtiments. Il faudra entre cinq et dix années pour reconstruire la ville. 


Nous avions un avion en début d’après-midi pour Auckland, heureusement pour nous l’aéroport avait été remis en fonctionnement quelques jours après le séisme. 

Nos vacances se sont finies différemment que nous pensions. Arrivée à l’aéroport, le personnel de la compagnie aérienne nous annonce que les vols pour Auckland sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Qu’il y a un ouragan qui se prépare et que pour l’instant l’aéroport d’Auckland est fermé. Imaginez notre désarroi car nous devions retourner en Nouvelle-Calédonie pour finir nos vacances en beauté sur l’île des Pins. 

Pour ne pas rester coincé à Christchurch nous avons décidé de faire changer nos vols et décidons de partir à Sydney perdant par la même occasion toutes nos réservations sur l’île des Pins. Mais bon à la guerre comme à la guerre. Heureusement pour nous un personnel de la compagnie Air New Zealand a eu pitié de nous et nous a aidé à obtenir rapidement notre Autorisation Electronique de Voyage (ETA) Electronic Travel Authority pour pouvoir entrer sur le sol Australien. 

Nous les avons eus juste quelques minutes avant de monter dans l’avion. 

Nous sommes partis pour Sydney… finir nos vacances.







Conclusion : La Nouvelle-Zélande est un paradis pour les baroudeurs, les randonneurs, les sportifs, les photographes, les amoureux de la nature et les grands voyageurs. C’est une destination qui se mérite comme toutes ces contrées lointaines, fascinantes et mystérieuses. Terre de rugby et de vignoble, la Nouvelle-Zélande a bien plus à révéler avec ses innombrables facettes : ses nombreux parcs nationaux, sa culture Maori, ses villes où les locaux vous accueilleront de la meilleure manière qu’il soit, et toutes les activités sportives autant sur le littoral qu’en montagne. Un voyage pour la Nouvelle-Zélande étant plutôt long, il est préférable d’y rester deux à trois semaines minimums pour en profiter au maximum. Nous y sommes restés que 10 jours, c’était trop court, du coup nous n’avons pas pu tout voir. Mais ce n’est que partie remise, nous y retournerons un jour pour explorer plus à fond ce pays extraordinaire. 



Carte de notre périple














——————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Je vous recommande aussi le quartier de Viaduct Harbour, idéal pour boire  un verre ou se restaurer durant la journée mais aussi en soirée.  Ce quartier, situé à l’Ouest du Central Business District, est l’un des quartiers  les plus agréables de la ville. Son front de mer, piéton, est bordé par de  nombreux cafés et restaurants très sympa offrant de très belles terrasses  avec une vue agréable sur les bateaux du port de plaisance.
Ce splendide ancien centre thermal de style Tudor construit en 1908 a été reconverti en musée.
Ce splendide ancien centre thermal de style Tudor construit en 1908 a été reconverti en musée.
Le grand lac de Rotorua peut être parcouru par la route, le tour entier faisant 41 km. Le lac est le lieu de vie de magnifiques cygnes noirs.
Le grand lac de Rotorua peut être parcouru par la route, le tour entier faisant 41 km. Le lac est le lieu de vie de magnifiques cygnes noirs.
Les paysages que nous avons traversés étaient superbes et très variés.
Les paysages que nous avons traversés étaient superbes et très variés.
Les paysages que nous avons traversés étaient superbes et très variés.
Les paysages que nous avons traversés étaient superbes et très variés.
Lady Knox Geyser se trouve à 1,2 km du site principal et n'est visible que le matin à 10h15,  car il s'agit d'un geyser dont l'éruption est provoquée par de la lessive ; le geyser se met alors  à cracher de l'eau à 20 m de haut durant plusieurs dizaines de minutes. Le site est libre d'accès  durant le reste de la journée.
Situé au centre de l’île Nord de la Nouvelle-Zélande, le lac Rotomahana possède une superficie de 8km² avec une profondeur maximale de 112,4m. Il est situé à une vingtaine de kilomètres de Rotorua, au pied du volcan Tarawera.
Situé au centre de l’île Nord de la Nouvelle-Zélande, le lac Rotomahana possède une superficie de 8km² avec une profondeur maximale de 112,4m. Il est situé à une vingtaine de kilomètres de Rotorua, au pied du volcan Tarawera.
Situé au centre de l’île Nord de la Nouvelle-Zélande, le lac Rotomahana possède une superficie de 8km² avec une profondeur maximale de 112,4m. Il est situé à une vingtaine de kilomètres de Rotorua, au pied du volcan Tarawera.
Situé au centre de l’île Nord de la Nouvelle-Zélande, le lac Rotomahana possède une superficie de 8km² avec une profondeur maximale de 112,4m. Il est situé à une vingtaine de kilomètres de Rotorua, au pied du volcan Tarawera.
Après deux jours de visite de la région de Rotura, nous sommes partis en direction du lac Taupo. C’est le plus grand lac d’eau douce de la Nouvelle-Zélande et certainement l’un des plus beaux, il couvre une superficie de 619 km².
Après deux jours de visite de la région de Rotura, nous sommes partis en direction du lac Taupo. C’est le plus grand lac d’eau douce de la Nouvelle-Zélande et certainement l’un des plus beaux, il couvre une superficie de 619 km².
Après deux jours de visite de la région de Rotura, nous sommes partis en direction du lac Taupo. C’est le plus grand lac d’eau douce de la Nouvelle-Zélande et certainement l’un des plus beaux, il couvre une superficie de 619 km².
Nous longeons la mer sur plusieurs kilomètres avec ses plages sauvages et des points de vue exceptionnels, avant de re rentrer dans les terres pour découvrir des rivières et des lacs superbes.
Nous longeons la mer sur plusieurs kilomètres avec ses plages sauvages et des points de vue exceptionnels, avant de re rentrer dans les terres pour découvrir des rivières et des lacs superbes.
Nous longeons la mer sur plusieurs kilomètres avec ses plages sauvages et des points de vue exceptionnels, avant de re rentrer dans les terres pour découvrir des rivières et des lacs superbes.
Road strip en Nouvelle-Zelande
Road strip en Nouvelle-Zelande
Road strip en Nouvelle-Zelande
Road strip en Nouvelle-Zelande
Road strip en Nouvelle-Zelande
Road strip en Nouvelle-Zelande
Road strip en Nouvelle-Zelande
Ces fjords ont été sculpté par les glaciers pendant l'ère glaciaire. Le Milford Sound est à couper le souffle, et ce quelles que soient les conditions météorologiques. Il s'avance d'une quinzaine de kilomètres dans les terres, au cœur des Alpes du Sud.
Ces fjords ont été sculpté par les glaciers pendant l'ère glaciaire. Le Milford Sound est à couper le souffle, et ce quelles que soient les conditions météorologiques. Il s'avance d'une quinzaine de kilomètres dans les terres, au cœur des Alpes du Sud.
C’est une ville très dynamique car elle foisonne d'étudiants venant de l'université d'Otago, la plus vieille université de Nouvelle-Zélande et la deuxième université de l'île du Sud, après celle de Christchurch. Son centre-ville comporte de nombreux magasins et restaurants qui longent George Street, l'artère principale.
C’est une ville très dynamique car elle foisonne d'étudiants venant de l'université d'Otago, la plus vieille université de Nouvelle-Zélande et la deuxième université de l'île du Sud, après celle de Christchurch. Son centre-ville comporte de nombreux magasins et restaurants qui longent George Street, l'artère principale.
C’est une ville très dynamique car elle foisonne d'étudiants venant de l'université d'Otago, la plus vieille université de Nouvelle-Zélande et la deuxième université de l'île du Sud, après celle de Christchurch. Son centre-ville comporte de nombreux magasins et restaurants qui longent George Street, l'artère principale.
Ce sont des rochers sphériques exceptionnellement grands situés le long d'un tronçon de la Koekohe Beach dans la baie d'Otago, entre Moeraki et Hampden.
Ce sont des rochers sphériques exceptionnellement grands situés le long d'un tronçon de la Koekohe Beach dans la baie d'Otago, entre Moeraki et Hampden.
Nous sommes arrivés comme des fleurs en fin d’après midi à Christchurch mais nous avions complètement oublié que fin février, donc deux mois avant notre arrivée, il y avait eu un effroyable tremblement de terre d’une magnitude de 6,3 sur l'échelle de Richter et que la ville avait subit des dégâts majeurs.
Nous sommes arrivés comme des fleurs en fin d’après midi à Christchurch mais nous avions complètement oublié que fin février, donc deux mois avant notre arrivée, il y avait eu un effroyable tremblement de terre d’une magnitude de 6,3 sur l'échelle de Richter et que la ville avait subit des dégâts majeurs.
Nous sommes arrivés comme des fleurs en fin d’après midi à Christchurch mais nous avions complètement oublié que fin février, donc deux mois avant notre arrivée, il y avait eu un effroyable tremblement de terre d’une magnitude de 6,3 sur l'échelle de Richter et que la ville avait subit des dégâts majeurs.


© Textes et photographies : Stéphane Campagne/All rights reserved. 

Le contenu de ce site est protégé par le droit d’auteur, toute reproduction totale ou partielle est interdite







A PROPOS  -  CONTACT    

Copyright © / TOUS DROITS RÉSERVÉS   -   BLOG PHOTOS/VOYAGE    -  MENTIONS LÉGALES 

Facebook
OK

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.